Chapitre 2

Écrit le 02/07/2003 par Bob le Pointu
Dernière mise à jour : 06/02/2006

Création du projet

Bonjour à tous. Maintenant que vous connaissez TinyPTC, il est temps de passer à la pratique.

Tout dépend bien sûr, de l'IDE que vous utilisez. Pour ma part, il s'agit de Visual C++ 6.0, c'est donc avec celui-ci que j'appuierai ma démonstration. Créez un nouveau projet, et choisissez une application win32 en mode console : Win32 console application, et donnez-lui le nom que vous voulez, pour ma part je l'appellerai Tiffany. Ajoutez-y les fichiers suivants : tinyptc.h, tinyptc.c et vfw.c. Vous devriez donc en déduire que j'utiliserai ce mode de rendu. A présent ajoutez à ce projet un fichier nommé main.c par exemple, ou encore Amber.c, par un autre exemple. C'est ce fichier qui contient le code source du programme.

Vous devez éditer le fichier tinyptc.h de la façon suivante :

// display target
// #define __PTC_DDRAW__
// #define __PTC_GDI__
#define __PTC_VFW__

Ceci afin de spécifier au compilateur d'utiliser le fichier vfw.c.

Votre projet est prêt à être utilisé, il reste maintenant à le compléter.

Les fichiers d'en-tête

Dans votre fichier main.c, dès les premières lignes, il faut indiquer au compilateur d'utiliser le fichier tinyptc.h afin de rendre accessibles les fonctions de la bibliothèque. Ceci se fait par le biais du mot-clé #include. Donc, ajoutez :

#include <stdio.h> 
#include "tinyptc.h"

Fonction main()

Il existe une fonction spéciale, main, qui à pour particularité d'être appelée au lancement du programme. Elle est de cette forme :

int main( int argc, char *argv[] )
{ 
    return 1; 
}

Explications :

La base de TinyPTC

Voici le code à rajouter dans votre fonction main :

int buffer[64000];
ptc_open("Tiffany RuleZ", 320, 200);

while(1)
{
    ptc_update(buffer);
}

ptc_close();
return 1;

En premier lieu, on déclare un tableau de 320 * 200, soit 64 000 entiers, qui nous servira de buffer. Ensuite on ouvre une fenêtre ayant pour titre « Tiffany » d'une largeur de 320 pixels et d'une hauteur de 200 pixels. Vient alors while(1), dans cette boucle qui, apparemment, est exécutée à chaque fois, la condition étant toujours vraie. Dans cette boucle, on « rafraîchit » la fenêtre, c'est à dire qu'on affiche le contenu du buffer à l'écran.

Note : lorsque la touche [Echap] est pressée pendant cette boucle, le programme se termine proprement. C'est un aperçu de la fonction gérant les évènements.

On retourne 1 pour indiquer que tout s'est déroulé convenablement.

Conclusion

Vous pouvez compiler et exécuter votre programme, il apparaît une fenêtre au fond noir et il ne se passe rien d'autre, normal, la fenêtre est crée mais son contenu est nul. Dans le prochain chapitre je vous expliquerai comment le remplir.